forum camaro 5 / 6 generation www.amicaleclubcamaro.fr Index du Forum
forum camaro 5 / 6 generation www.amicaleclubcamaro.fr
Forum Camaro 5 & 6 France - AMICALE CLUB CAMARO
 
forum camaro 5 / 6 generation www.amicaleclubcamaro.fr Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Le cimetière de l'automobile française ::
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum camaro 5 / 6 generation www.amicaleclubcamaro.fr Index du Forum -> ACTUALITE AUTOMOBILES -> Automobiles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Autobot33



Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 15 481

MessagePosté le: Dim 25 Aoû - 09:11 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

Revue du message précédent :

Une Anthéor....bien dans son époque!!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 25 Aoû - 09:11 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Autobot33
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 15 481
Localisation: Bordeaux
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Réputation: 60 680
Moyenne de réputation: 3,92
Séries Camaro: 2012 EU BVA

MessagePosté le: Dim 25 Aoû - 09:41 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

Avec la Grégoire, HOTCHKISS arrêta la production de voitures particulières.
La concurrence des autres marques étant rude et l'outil industriel de cette entreprise clairement inadapté.
Cependant, un dernier modèle fut présenté au salon de Paris de 1954, la Monceau...produite à 5 exemplaires!!




Sur la pierre tombale de la marque HOTCHKISS on pourrait donc y mettre:



et cet ovni, un véhicule qui obtint le record de vitesse à Monthléry en 1934:

_________________
cliquez ici


Revenir en haut
Autobot33
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 15 481
Localisation: Bordeaux
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Réputation: 60 680
Moyenne de réputation: 3,92
Séries Camaro: 2012 EU BVA

MessagePosté le: Dim 25 Aoû - 09:59 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

HOTCHKISS et la JEEP


La JEEP est un véhicule tout terrain qui fut construit sur cahier des charges de l'armée américaine.
Ce n'est pas à l'époque une marque de voiture!!
Les Jeep ont été fabriquées par différents constructeurs dont Ford et Willys.


C'est avec ce dernier (Willys Overland) que Hotchkiss s'associe en 1946 pour la vente et la diffusion de Jeep.
En 1952, Willys céda à Hotchkiss la licence de fabrication et de commercialisation de pièces détachées, puis la licence pour la fabrication des véhicules. Le premier fut la JH101.





On voit bien la marque HOTCHKISS-WILLYS sur cette Jeep




Ainsi HOTCHKISS fournit à l'Armée française ses Jeep jusqu'en 1966.
Ce n'est qu'en 2000 que la dernière Jeep HOTCHKISS en usage fut réformée!!!!
_________________
cliquez ici


Revenir en haut
Autobot33
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 15 481
Localisation: Bordeaux
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Réputation: 60 680
Moyenne de réputation: 3,92
Séries Camaro: 2012 EU BVA

MessagePosté le: Dim 25 Aoû - 10:23 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

AMILCAR



_________________
cliquez ici


Revenir en haut
Autobot33
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 15 481
Localisation: Bordeaux
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Réputation: 60 680
Moyenne de réputation: 3,92
Séries Camaro: 2012 EU BVA

MessagePosté le: Dim 25 Aoû - 19:51 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

Joseph Lamy et Emile Akar sont les fondateurs de cette marque qui fut créée en 1921 à Saint Denis.


Comme on l'a vu, Amilcar fusionna en 1937 avec Hotchkiss et disparut définitivement en 1939 avec l'Amilcar Compound, dont subsista la fabrication du modèle fourgonette pendant la Guerre.


Les deux fondateurs sont séduits par un projet de cyclecar proposé par un certain Edmond Moyet, salarié chez Citroën et concepteur passionné. Il voulait saisir l'opportunité offerte par la "Loi Trocquer" qui offrait une fiscalité avantageuse pour les petites voitures de moins de 350 kg avec au maximum deux places.


A cette époque, on vit beaucoup de ces voiturettes apparaître sur le marché, souvent à 3 roues pour alléger le véhicule et rester en dessous des 350 kg.


Par exemple:

_________________
cliquez ici


Revenir en haut
Autobot33
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 15 481
Localisation: Bordeaux
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Réputation: 60 680
Moyenne de réputation: 3,92
Séries Camaro: 2012 EU BVA

MessagePosté le: Dim 25 Aoû - 19:59 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

Il y en avait une au rasso BSM la dernière fois:

_________________
cliquez ici


Revenir en haut
Autobot33
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 15 481
Localisation: Bordeaux
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Réputation: 60 680
Moyenne de réputation: 3,92
Séries Camaro: 2012 EU BVA

MessagePosté le: Dim 25 Aoû - 20:07 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

Mais revenons à l'Amilcar.


A l'époque les choses se faisaient et se défaisaient facilement.


Un déjeuner à l'EXCELSIOR porte Maillot, un croquis en fin de repas et hop, c'était parti!!!
Maintenant, monter une affaire, c'est presque impossible....


L'EXCELSIOR c'était le rendez-vous des hommes de l'automobile
_________________
cliquez ici


Revenir en haut
CPU21
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2013
Messages: 2 426
Localisation: au centre mais à l'est
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre
Réputation: 9 776
Moyenne de réputation: 4,03
Séries Camaro: 2012 BA orange infer

MessagePosté le: Lun 26 Aoû - 05:08 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

Alors là moi je dis    RESPECT  !!!!!!!!!!!!

Revenir en haut
FRED 16
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 28 089
Localisation: charente
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Réputation: 119 183
Moyenne de réputation: 4,24
Séries Camaro: ZL1 2014

MessagePosté le: Lun 26 Aoû - 07:35 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

+ 1000000000000000000000000000000000000000000000000000000 Okay Okay
_________________


Revenir en haut
Autobot33
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 15 481
Localisation: Bordeaux
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Réputation: 60 680
Moyenne de réputation: 3,92
Séries Camaro: 2012 EU BVA

MessagePosté le: Lun 26 Aoû - 22:34 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

Merci les amis!!

Je continue...


Donc nous en étions à l'Excelsior. J'ai essayé de trouver des photos de cette brasserie, mais point, alors je pense que ça devait ressembler à cela:



ou encore à la brasserie Lipp, qui existe toujours aujourd'hui, à Saint Germain des près et que je vous conseille chaudement: c'est une des meilleures de Paris!!!



Un endroit bruyant, avec des serveurs en costume: pantalon noir, chemise blanche, veston noir et noeud papillon, tablier blanc jusqu'aux chaussures et leur parler parisien avec leur voix gouailleuse.
bien sûr Monsieur
tout de suite Monsieur
chaud devant!
et des plats qui défilent à toute vitesse
viande rôtie, choucroute, poissons, ragoûts, potées, encore et encore
bière, vin, alcools
quelques femmes en toilette, gardiennes de la bienséance
et des hommes en redingote et haut de forme ou costume trois pièces anglais et chapeau melon, affichant par leur tenue leur rang social, mal assis sur des chaises en bois ou bien enfoncés dans des banquettes en velours rouge...
Tout un monde qui parlait fort, qui rêvait plus fort encore et qui agissait, bâtissait, fonçait!!!


La voiture, cet eldorado du moment. Il y avait tant à faire. Le gouvernement par sa loi Trocquer voulait que le peuple puisse disposer de véhicules à moteur économiques.
Tout allait aller plus vite, être plus facile. Quelle époque formidable, malgré les horreurs de la Première Guerre à peine terminée et la douleur de tant de familles décimées.


La conquête de ce rêve automobile illustre bien l'énergie de la France de ces années 20. Une France qui se battait pour réussir.
_________________
cliquez ici


Revenir en haut
Autobot33
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 15 481
Localisation: Bordeaux
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Réputation: 60 680
Moyenne de réputation: 3,92
Séries Camaro: 2012 EU BVA

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 16:09 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

Bon, j'ai merdu et tout ce que j'avais écris hier s'est perdu Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad
je recommence ce soir
_________________
cliquez ici


Revenir en haut
FRED 16
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 28 089
Localisation: charente
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Réputation: 119 183
Moyenne de réputation: 4,24
Séries Camaro: ZL1 2014

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 17:05 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant



_________________


Revenir en haut
Autobot33
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 15 481
Localisation: Bordeaux
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Réputation: 60 680
Moyenne de réputation: 3,92
Séries Camaro: 2012 EU BVA

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 17:47 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

oui, t'as raison: je recommence, après l'apéro
_________________
cliquez ici


Revenir en haut
Autobot33
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 15 481
Localisation: Bordeaux
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Réputation: 60 680
Moyenne de réputation: 3,92
Séries Camaro: 2012 EU BVA

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 18:02 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

Voilà, je reprends.


AMILCAR fut ainsi créée sur un coin de nappe, au dessert.


Il faut dire que l'impulsion du gouvernement était forte et on voulait équiper le pays en véhicules à moteur, pour faire entrer la France dans la modernité, qui à l'époque était une course folle entamée avec l'essor de la machine à vapeur, de la sidérurgie, du charbon et le moteur thermique.


La catégorie des cyclecar connut un réel engouement dans ces années 20, et nombreux ont été les constructeurs à s'enfoncer dans la brèche.


Ceci mériterait d'ailleurs un chapitre à lui seul dans cette histoire de l'automobile!!


Le boom fut de courte durée, car dès 1925, la fiscalité des cyclecar et des voitures redevenait identique.


Le cyclecar a donc connu 5 années d'essor, car la taxe sur ces véhicules était très inférieure à celle qui s'appliquait sur les voitures.


Dès la note de restaurant réglée, les protagonistes du déjeuner fondèrent la société AMILCAR et commencèrent la construction du premier véhicule.


Ainsi en novembre 1921, AMILCAR décrochait sa première étoile en remportant pour sa catégorie le record de vitesse.


Au salon de Paris de 1921 fut présenté le premier modèle commercialisé, la CC

_________________
cliquez ici


Revenir en haut
Autobot33
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 15 481
Localisation: Bordeaux
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Réputation: 60 680
Moyenne de réputation: 3,92
Séries Camaro: 2012 EU BVA

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 19:21 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

On peut ici faire une petite parenthèse sur un autre constructeur automobile français, ayant sa place dans ce cimetière.


Il s'agit de la société LE ZEBRE, dont l'un des salariés, André Morel, co-fondateur de l'AMILCAR était le directeur des ventes pour le Sud de la France et surtout Emile Lakar un des actionnaires principaux. Le même Emile Lakar de l'AMILCAR...!!!


Le Zèbre naquit en 1909, sous le nom BIZET CONSTRUCTIONS





Le protagoniste de cette histoire est Jules Salomon, sans qui la marque Le Zèbre n'aurait jamais vu le jour. Fils d'un cafetier de Cahors, diplômé de l'Ecole de commerce et d'industrie de Bordeaux (il avait échoué à l'examen d'entrée de l'Ecole nationale des arts et métiers), Jules Salomon a débuté sa vie professionnelle aux Etablissements Rouart frères, spécialisés dans la fabrication de moteurs. 


Il y côtoiera, notamment, Beau de Rochas, pionnier du moteur à explosion, qui l'initie aux rudiments de la mécanique. Une première expérience qui le pousse à vouloir en apprendre plus. De société en société, atteint d'une bougeotte qui frise parfois l'irrationnel (il restera ainsi deux heures chez Delaunay-Belleville, le contrat le plus court de sa carrière !), il pose enfin ses valises chez Georges Richard, constructeur automobile éclectique qui concevra à la fois des voitures à pétrole et des engins électriques. 


Là, Jules Salomon se lie d'amitié avec Jacques Bizet, un commercial de la marque, avec qui il partage un amour immodéré pour la musique. Fils du célèbre compositeur de Carmen, Jacques Bizet rêve également de gloire et d'inscrire son nom au panthéon de la célébrité. Une ambition qui passe, forcément, par la création d'une automobile qui porterait son nom. Il en confie le développement à Jules Salomon qui, tout en continuant à œuvrer pour Georges Richard (en 1904 cette société deviendra la marque UNIC), conçoit le Type A. Coup de chance, de génie ou de poker ? La voiture est une véritable réussite. 


On doit à LE ZEBRE l'idée de la voiture populaire. En effet, la réussite de ce premier modèle est essentiellement liée au prix de vente nettement plus bas que la concurrence (3000 F, quand la moins chère des concurrentes était vendue 4000F!!!)





Une type A célèbre, visible au musée de Sao Paulo au Brésil, ayant appartenu au célèbre aviateur SANTOS DUMONT:

_________________
cliquez ici


Dernière édition par Autobot33 le Mar 27 Aoû - 19:46 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Autobot33
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 15 481
Localisation: Bordeaux
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Réputation: 60 680
Moyenne de réputation: 3,92
Séries Camaro: 2012 EU BVA

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 19:34 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

Peu après le lancement de la Type A, la marque Le Zèbre est déposée. 
Jacques Bizet et Jules Salomon quittant Unic pour s'installer, au mois d'octobre 1909, dans le 17e arrondissement de Paris, siège social de leur nouvelle société. 


C'est à ce moment qu'interviennent Emile Akar et Joseph Lamy, deux hommes d'affaires influents qui entrent dans le capital de l'entreprise, lui assurant une certaine assise financière. 


Et Joseph Lamy assure, dans la foulée, la fonction de directeur commercial.


Les fondations de la future AMILCAR étaient jetées chez LE ZEBRE!!!


Quelle époque!!!!  




En 1912 apparaît le second modèle de la marque, le Type B. Plus imposant, c'est un quatre cylindres, quatre places, de 10 CV, vendu 6.000 F, ce qui constitue un nouveau tour de force économique pour l'époque






_________________
cliquez ici


Revenir en haut
Autobot33
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 15 481
Localisation: Bordeaux
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Réputation: 60 680
Moyenne de réputation: 3,92
Séries Camaro: 2012 EU BVA

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 19:53 (2013)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française Répondre en citant

Après la première guerre mondiale, les pères fondateurs quittent LE ZEBRE (SALOMON part travailler avec André Citroën qu'il avait connu chez Mors et BIZET quittera également LE ZEBRE un peu plus tard)


C'est la fin des succès commerciaux. La société continue en produisant de nouveaux modèles, mais la type Z sonnera le glas, les ventes étant une catastrophe.


La société disparaît en 1931.


La type Z



La type D:

_________________
cliquez ici


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:30 (2017)    Sujet du message: Le cimetière de l'automobile française

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum camaro 5 / 6 generation www.amicaleclubcamaro.fr Index du Forum -> ACTUALITE AUTOMOBILES -> Automobiles Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 3 sur 8

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[electro] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com